Choisir son école en alternance

Comment choisir son école en alternance ?

Actuellement, les étudiants ont l’embarras du choix en matière de formation et de cursus à suivre. Toutefois, choisir un établissement plutôt qu’un autre n’est pas aussi simple. Effectivement, votre parcours constitue un élément déterminant pour votre avenir professionnel. C’est pourquoi, il est important de faire le bon choix. Si vous avez un penchant pour la formation en alternance, cet article vous sera d’une très grande aide. Vous y trouverez toutes les critères à prendre en compte et les bonnes questions à se poser pour trouver l’école en alternance qui pourrait vous aider à concrétiser votre projet professionnel.

Les prérequis pour faire le bon choix d’alternance

Avant toute chose, il vous fait bien cerner vos besoins par rapport à la formation en alternance que vous comptiez poursuivre. Cela permet d’ailleurs de mieux orienter votre recherche. Il faut reconnaître par ailleurs que la pratique veut que la recherche d’une école en alternance se fasse après que vous ayez trouvé une entreprise. Toutefois, vous pouvez, avant de préparer votre dossier, commencer à faire votre recherche en listant d’abord les établissements qui vous intéressent. Ici, vous avez le choix entre les centres de formation d’apprentis (CFA), les unités de formation par apprentissage (UFA) des universités pour un contrat d’apprentissage ou encore être en contrat de professionnalisations. Une fois votre choix fait, n’hésitez pas à visiter les établissements. En général, ils organisent tous des journées portes ouvertes entre février et avril. Vous pouvez ainsi voir par vous-même s’ils ont les matériels et les équipements nécessaires au bon déroulement de la formation. Vous pouvez aussi discuter avec les enseignants, et pourquoi pas avec les apprentis. Par la même occasion, vous pouvez avoir une idée sur l’ambiance et la qualité de vie au sein de l’établissement mais aussi dans la ville où il est implanté.

NOUS VOUS INVITONS A VENIR NOUS RENCONTRER TOUS LES JOURS A 14H30. VOUS PARTICIPEREZ A UNE REUNION D’INFORMATION ET SEREZ RECU EN ENTRETIEN INDIVIDUEL D’EVALUATION

 

Quelles questions se poser par rapport à l’établissement pour votre alternance ?

En ce qui concerne l’école de formation en alternance, vous devez vous poser quelques questions pour mener à bien votre projet et apprendre dans les meilleures conditions. Vous devez ainsi privilégier les écoles qui pourront vous aider dans votre recherche d’entreprise d’accueil. Par ailleurs vous devez aussi vous demander si la formation qui vous intéresse et que vous projetiez de suivre est connue des entreprises locales. Aussi, avant même votre inscription vous devez vous assurez de votre statut auprès de l’école de votre choix si jamais vous ne trouvez pas d’entreprise trois mois après le début des cours. Outre cela, pour éviter une rupture de contrat ou tout autre problème avec l’entreprise, assurez-vous que l’établissement choisi met à votre disposition un tuteur pédagogique.

iStock-510574782

Comment se faire embaucher sans expérience ?

Valoriser son CV sans une expérience professionnelle concrète et significative n’est pas chose facile. C’est d’ailleurs le cas de nombreux jeunes diplômés à la recherche d’emploi ou encore des étudiants en quête de poste auprès d’une entreprise pour une formation en alternance. La recherche peut s’avérer difficile, mais avec les quelques conseils que vous trouverez dans ce qui suit, vous pouvez faciliter votre embauche pour le poste qui vous intéresse sans que vous ne disposiez d’une expérience significative. Vous saurez qu’à part les nombreuses années de travail en tenant un poste clé, les recruteurs peuvent aussi s’intéresser à d’autres informations et à d’autres facettes de votre personnalité ou de votre cursus.

Détaillez vos expériences et construisez un projet professionnel solide

Vos expériences sur le plan professionnel se limitent à des stages effectués dans diverses entreprises ? Ce n’est pas grave, l’important est que vous devez valoriser ces expériences et les détailler autant que possible dans votre cv. Chacun de vos stages, jobs d’été ou encore actions caritatives et bénévolat méritent d’être valorisés car vous ont apporté des connaissances, des qualités et des savoir-faire que vous pourrez mettre au service de l’entreprise qui vous embauche. L’important est de savoir mettre des mots dessus lors de votre entretien. Outre cela, les recruteurs accordent aussi beaucoup d’importance à un projet professionnel bien établi, clair et net. Cela témoigne en effet de votre maturité et de votre intérêt pour le poste. En informant le recruteur de votre trajectoire professionnelle, il peut ainsi envisager ce que vous pouvez apporter à son entreprise malgré l’absence d’une expérience professionnelle significative. Effectivement, les candidatures en adéquation avec les besoins de la société sont toujours privilégiées par les recruteurs.

Valorisez vos passions et vos « soft skills »

A part les divers stages, jobs de vacances et bénévolats que vous avez effectués, vous pouvez aussi mettre en avant vos passions ainsi que vos « soft skills ». Effectivement, les activités qui vous passionnent peuvent susciter l’intérêt du recruteur et lui permettre de comprendre votre personnalité. En ce qui concerne les « soft skills », il s’agit des qualités humaines que vous pouvez valoriser afin de mettre toutes les chances de votre côté. Vos « soft skills » peuvent être un sens du relationnel, une bonne capacité à gérer le stress, l’adaptabilité, la créativité ou encore un excellent sens de l’écoute. Outre cela, une bonne préparation pour l’entretien d’embauche vous permettra aussi de ne pas avoir trop de difficulté à convaincre même si vous manquez d’expérience.

iStock-937888108

Qu’est-ce que l’alternance ?

Pour accéder au monde du travail, il existe diverses possibilités. Tout dépend simplement de ce que vous avez comme projet professionnel et comment vous pensez le concrétiser. Si vous avez déjà en tête un métier bien précis et que vous voulez vous plonger dans les meilleurs délais dans le milieu professionnel sans pour autant abandonner les enseignements en école, l’alternance est la meilleure solution qui s’offre à vous. Le point sur ce type de formation est effectué dans ce qui suit. Vous trouverez dans cet article toutes les informations à retenir à ce propos.

L’alternance, définition et avantages

La formation en alternance est une formation permettant aux étudiants, dès l’âge de 15 ans, de pouvoir à la fois travailler et étudier. Elle peut être assimilée à un contrat triangulaire liant l’opérateur de formation qui effectuera les enseignements théoriques, l’étudiant et l’employeur qui prendra en charge la formation à la pratique. Si vous avez moins de 18 ans, 60% du temps, vous serez en entreprise et 40% en formation théorique. Pour les plus de 18 ans, 70 % du temps sera consacré au travail au sein de l’entreprise et /// 30 % aux cours théoriques. En optant pour une formation en alternance après le bac, vous pouvez allier facilement l’enseignement théorique et son application concrète. Autre avantage à suivre ce type de formation est le fait que vous pouvez bénéficier d’une rémunération. Son montant variera en fonction de votre âge et du diplôme que vous préparez mais elle ne dépasse pas les 80% du SMIC en général. Par ailleurs, avec une formation en alternance, vous pouvez facilement profiter d’une insertion facilitée dans la vie active.

Qui peut suivre une formation en alternance ?

Si vous avez entre 15 et 25 ans, et que vous voulez une insertion facile et rapide dans le milieu professionnel, vous pouvez suivre une formation en alternance. Ce type de formation s’adresse aussi aux jeunes en quête d’emploi/ pour apprendre un métier. Néanmoins, il faut avoir des aptitudes et des connaissances par rapport au métier choisi pour accéder à une formation en alternance. Aucun diplôme n’est, par ailleurs, nécessaire pour cela. Toutefois, vous devez savoir que ce ne sont pas toutes les entreprises qui reçoivent des alternants. Il faut qu’elles soient agréées qu’il s’agisse d’entreprises de service ou d’entreprises industrielles. Quel que soit le secteur qui vous intéresse (agroalimentaire, la construction, le textile, la vente/…) il suffit juste de vous renseigner un peu pour avoir une liste des entreprises agréées dans votre région.

amy-hirschi-1416710-unsplash

La Promotion par alternance, la Pro-A

La reconversion ou la promotion par alternance, la Pro-A, permet à certains salariés de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle.Elle associe des périodes de formation et des périodes en entreprise d’une ou plusieurs activités professionnelles en relation avec les qualifications recherchées.

QUELS SALARIÉS SONT CONCERNÉES ?

La Pro-A est ouverte :
• aux salariés en CDI
• aux salariés en CUI (contrat uniquement d’insertion) CDI (y compris en emploi d’avenir ou en parcours emploi compétences)
• aux sportifs et entraîneurs professionnels en CDD
n’ayant pas obtenu une qualification professionnelle de niveau Licence (niveau 6 du nouveau cadre national des certifications, anciennement niveau II).

POUR QUELLES ACTIONS DE FORMATION ?

Les actions de formation éligibles à la Pro-A sont les formations qui :

• visent une certification :
• soit enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles(RNCP)
• soit reconnue dans les classifications d’une convention collective de branche
• soit ouvrant droit à un certificat de qualification professionnelle de branche ou interbranche (CQP et CQPI)
• et permettent au salarié qui en bénéficie d’atteindre un niveau de qualification supérieur ou identique à celui qu’il détient déjà
• et comportent des actions de positionnement, d’évaluation, d’accompagnement et d’enseignement représentant entre 15% et 25% (sans pouvoir être inférieures à 150 heures) de la durée de l’action de professionnalisation, laquelle doit être comprise entre 6 et 12 mois (sauf cas particuliers).

COMMENT SE DÉROULE LA FORMATION ?

• Pendant le temps de travail.
• En tout ou partie en dehors du temps de travail, à l’initiative soit du salarié, soit de l’employeur, après accord écrit du salarié dans la limite, en l’absence d’accord collectif, de 30 heures par an et par salarié. Pour les salariés dont la durée de travail est fixée par une convention de forfait en jours ou en heures sur l’année, cette limite est fixée à 2 % du forfait.

QUEL FORMALISME ?

• Le contrat de travail du salarié fait l’objet d’un avenant qui précise la durée et l’objet de la Pro-A. Cet avenant prend la forme d’un formulaire Cerfa. Ce formulaire est en cours d’élaboration par l’Administration.
• L’employeur doit adresser l’avenant à Uniformation au plus tard dans les 5 jours qui suivent le début de la Pro-A afin qu’Uniformation émette un avis sur l’avenant et décide de la prise en charge des dépenses de formation.
• Dans le délai d’un mois à compter de la date de réception de la demande, Uniformation dépose le formulaire Cerfa, l’avis et la décision relative au financement à la DIRECCTE du lieu d’exécution du contrat.

QUI MET EN ŒUVRE LES ACTIONS D’ÉVALUATION, D’ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION ?

• Soit un organisme de formation (qui doit alors être inscrit dans le catalogue de référence d’Uniformation).
• Soit l’entreprise elle-même lorsqu’elle dispose d’un service de formation interne à l’entreprise.

A noter : pour délivrer de telles actions, l’entreprise doit disposer d’une structure pérenne de formation, identifiée comme telle dans l’organisation de l’entreprise et des moyens nécessaires à une prestation de formation : des locaux identifiés, des supports pédagogiques, des plannings de formation et d’un ou plusieurs formateurs qui consacrent tout ou partie de leur temps à la délivrance d’actions de formation.

QUELLE PRISE EN CHARGE DES COÛTS ?

Uniformation peut financer, dans la limite des fonds disponibles, les actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation, dans le cadre de la Pro-A, sur la base d’un taux forfaitaire de 9,15€ par heure de formation. Ce forfait couvre tout ou partie des frais pédagogiques ainsi que des frais de transport et d’hébergement, dans la limite de 910 heures.
Les demandes de prise en charge financière d’une Pro-A par Uniformation doivent impérativement être saisies en ligne sur votre espace privé.

QUELLE RÉMUNÉRATION POUR LE SALARIÉ ?

La rémunération habituelle du salarié est maintenue si la formation a lieu pendant le temps de travail. En revanche, les heures effectuées en dehors du temps de travail ne donnent lieu à aucune rémunération ou indemnisation.

QUI GUIDE LE SALARIÉ ?

Un tuteur doit obligatoirement être désigné pour informer et accompagner le bénéficiaire de la Pro-A. Il organise l’activité dans l’entreprise, favorise l’acquisition d’un savoir-faire professionnel, assure la liaison avec l’organisme de formation et participe à l’évaluation du suivi de la formation.
La formation de ce tuteur peut être prise en charge par Uniformation dans la limite d’un plafond de 15€ par heure et d’une durée maximale de 40 heures et sous réserve des fonds disponibles.
En revanche, Uniformation ne participe pas au financement des coûts liés à l’exercice de la fonction tutorale dans le cadre de la Pro-A.

contrat-professionnalisation

Qu’est-ce que le contrat de professionnalisation ?

Pour diverses raisons, vous voulez travailler tout en suivant une formation professionnelle. Et bien, sachez que vous pouvez accéder à un contrat de professionnalisation si vous répondez à certains critères. Ce dispositif de formation vous permet d’alterner entre travail en entreprise d’accueil et enseignement théorique que vous allez suivre en classe. A l’issue de la formation, vous pouvez avoir votre diplôme tout comme les étudiants ayant suivi un cursus classique. Vous voulez en savoir plus à propos du contrat de professionnalisation ? Eh bien, vous aurez à votre disposition toutes les informations à retenir dans les prochains paragraphes.

Objectif et type de contrat

Le contrat de professionnalisation, conclu entre l’employeur et le salarié vise à aider ce dernier dans son insertion ou son retour dans le monde du travail en acquérant des qualifications professionnelles par le biais d’un diplôme ou encore d’un certificat. Les périodes d’enseignement et celles de travail en entreprise s’alternent donc dans le cadre de ce contrat. Outre cela, le contrat de professionnalisation peut être soit à durée déterminée soit à durée indéterminée. Le premier type de contrat peut durer entre 6 et 12 mois. Toutefois, il peut s’étendre sur 24 mois pour les employés n’ayant aucune qualification ou bien pour ceux qui bénéficient du revenu solidarité active (RSA), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Ou bien dans le cadre d’un BTS. Si le contrat de professionnalisation est à durée indéterminée, sa première phase s’effectuera en alternance. Pour le salarié en contrat de professionnalisation, le temps de travail sera le même que celui des autres employés de l’entreprise d’accueil. Toutefois, il inclut le temps de formation.

Cibles et avantages du contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse surtout aux jeunes âgés entre 16 et 25 ans, aux demandeurs d’emplois ayant plus de 26 ans et aussi aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS et de l’AAH. Outre cela, les personnes bénéficiaires d’un contrat aidé peuvent aussi prétendre à ce dispositif, de même que tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle. Ce type de contrat présente de nombreux avantages outre le fait de faciliter l’insertion professionnelle. En effet, l’alternant, en tant que salarié, peut percevoir une rémunération en fonction de son âge et du diplôme qu’il prépare. Ce salaire ne doit pas être inférieur à 55% du SMIC. Par ailleurs, le contrat de professionnalisation permet aussi d’être accompagné de manière personnalisée du fait que chaque alternant aura à sa disposition un tuteur pour l’encadrer. Ce dernier ne peut d’ailleurs encadrer plus de trois alternants. Une formation en contrat de professionnalisation permet aussi de faciliter votre recherche d’emploi.

choisir-formation-alternance

Comment choisir son entreprise en alternance ?

Suivre une formation en alternance peut constituer un important levier pour votre avenir professionnel. Ce type de formation constitue d’ailleurs un engagement sur le long terme que vous ne devez pas prendre à la légère. En tant qu’étudiant en contrat de professionnalisation, vous accédez au statut de salarié et jouissez des mêmes droits que les autres employés de l’entreprise choisie. C’est pourquoi, bien choisir son entreprise en alternance est très important pour mener à bien la réalisation de votre projet. A l’instar d’une recherche d’emploi classique, vous devez donc tenir compte de certains critères et ne pas brûler les étapes pour optimiser votre recherche. Découvrez dans ce qui suit ce que vous devez faire.

Définissez votre projet et démarquez-vous

Avant de passer à la recherche de votre entreprise d’accueil en alternance, il vous faut bien définir vos besoins et monter votre projet pour savoir quel type d’entreprise vous allez devoir choisir. Ici, vous devez savoir quelles sont vos aspirations professionnelles et savoir anticiper. En fonction du secteur qui vous intéresse et en fonction de votre projet, vous pouvez d’ores et déjà préparer votre CV et votre lettre de motivation. En vous y prenant à l’avance, vous aurez largement le temps de bien choisir les offres qui se présenteront à vous dans le secteur d’activité qui vous plaît. Pour ce faire, n’hésitez pas à utiliser divers canaux de diffusion. Par ailleurs, il importe aussi, pour trouver l’entreprise qui convient à votre aspiration, de vous différencier des autres étudiants en alternance. N’hésitez donc pas à postuler en alternance auprès des grands et des petits groupes et entreprises. Pour mettre toutes les chances de votre côté, adaptez votre CV et votre lettre de motivation à chacune des entreprises auxquelles vous envoyez votre candidature.

 

Les critères à privilégier pour tomber sur la bonne entreprise

Afin de trouver la meilleure entreprise pour votre formation en alternance, vous devez affiner vos recherches selon quelques critères. Sachez alors que la taille de l’entreprise peut jouer sur votre bien-être. Une petite entreprise peut vous permettre d’avoir plus de responsabilités tandis qu’une grande entreprise peut vous convenir si vous trouvez la hiérarchie attrayante. Autres éléments à vérifier sont les missions proposées par l’entreprise. Assurez-vous qu’elles correspondent bien à vos attentes mais aussi à la fiche du poste pour lequel vous avez postulé. Outre cela, les valeurs de l’entreprise qui vous intéresse doivent correspondre voire compléter les vôtres. Cela vous aidera à vous motiver et vous engager davantage dans votre travail. Le salaire est aussi un élément clé à ne pas négliger, dans votre cas, il doit varier de 55 à 80% du SMIC. Enfin, assurez-vous qu’en intégrant l’entreprise, votre alternance peut déboucher sur un CDD ou un CDI.

JOB DATING PRESELECTION

BTS en alternance / Job Dating de préselection

À vos agendas ! Vous recherchez une entreprise pour effectuer un BTS en alternance ?

Aureïs Formation & Alternance organise des Job Dating de présélection pour nos entreprises partenaires (SNCF, EDF, Natixis, Disneyland Paris, Fondation Brigitte Bardot, Camaïeu, Naf-Naf, Décathlon, Aigle, Century 21, ADA et bien d’autres…) TOUS LES MERCREDIS à 14h30*, ainsi que le SAMEDI 16 FÉVRIER à 10h00

Vous souhaitez avoir plus d’informations à ce sujet et vous inscrire dans le cadre de votre recherche d’alternance ? Contactez nous au 01 83 95 40 77 ou au 01 83 95 49 15!

quel bts

Post Bac : quel BTS choisir ?

 

Le Brevet de Technicien Supérieur est un diplôme national d’Etat de bac+2 de niveau III. Les BTS peuvent se préparer au sein des lycées publics ou d’établissements privés. Mais il n’est jamais évident de choisir sa formation.

Renseignez-vous le plus tôt possible et faites votre choix en fonction de votre projet professionnel. Le BTS vous oriente très rapidement dans des secteurs d’activités précis, il est donc essentiel d’en connaître les débouchés

Par exemple, l’obtention d’un BTS MUC en alternance peut vous permettre de décrocher un poste de Manager d’un commerce.

Vous pouvez faire le choix d’intégrer le monde du travail dès l’obtention du diplôme, ou celui d’une poursuite d’études, le BTS vous permettant d’effectuer vos études supérieures dans tous les domaines : Ressources Humaines, Commerce et Gestion, Marketing et Communication digital, Management sportif, Commerce International, Luxe, Mode etc.

Pour aller plus loin

Liens :

BTS Management Commercial Opérationnel (ex BTS Management des Unités Commerciales)

BTS Comptabilité et Gestion

BTS Support à l’Action Managériale (ex BTS Assistant(e) de Manager)

Conseils pour réussir son alternance

Inscrivez-vous à nos réunions d’informations !
Pour prendre un rendez-vous : 01 83 95 49 15

saa

Salon de l’apprentissage et de l’alternance

À vos agendas ! Toute équipe d’Aureïs Formation & Alternance sera sur le salon de l’Apprentissage, de l’Alternance & des Métiers de Paris, les vendredi 25 janvier de 10h à 17h & samedi 26 janvier de 10h à 18h

Lieu : Parc des Expositions, Porte de Versailles, Pavillon 2/1
1 place de la Porte-de-Versailles – 75015 Paris

Venez vous informer sur nos formations en alternance, de nombreux postes sont à pourvoir 😉

Pour plus d’informations et télécharger votre invitation gratuite, rendez-vous sur : https://www.letudiant.fr/etudes/salons/salon-apprentissage-et-alternance.html
Bonne visite !

Conseil formation en alternance

Conseils pour réussir son alternance

En choisissant un cursus en alternance, vous entrez dans le monde du travail. Vous devrez concilier votre double vie de salarié et d’étudiant. Cela nécessite une forte motivation, de la rigueur, et un grand sens de l’adaptation. Nos conseils vous permettront de mener à bien cette aventure passionnante de l’alternance.

© Aureis formation & alternance   |   Tous droits réservés   |   Mentions légales   |